Musique listes préférées
... .............................
Liste des chansons préférences Bonhomme
Perdus de vue
Pluie
Les Ayguières
Seins, seins, seins
Rêves
Confidences sur l'oreiller
Au grenier
Soulèvement
Fructidor
J'aurais voulu
Nocturnelle
Impromptu
Jardin cyclique
Les souris
Petit Méjean
Abandon
Onanyme
L'échelle
Janvier sur la plage
Passer la ligne
Fonda Pepe
FAIM !
Le barbare
Hivers d'antan
On frappe à la porte
Merci, Cévennes
Bonheurs du jour
2053
Sens critique
Couchant
Refuge
Mon élégie
Fifi
Petite Araignée
Ombres portées
Pourquoi ces seins ?
Bosse de l'eau
Mes mains
La boîte aux photos
Mistral
Partir de rien
La Cèze
Monsieur Zoiseau
Pignons sur rue
Disques d'antan
Tapis volant
Jouer à chat
La dernière escapade
Frisson
Le rayon
Jardin des simples
Elle
Gardien de phare
Petite sirène
Débourrage
La carte postale
Lavande
Regarder la nature
Santons
Le vent qui ment
Beau village
Mon Ventoux
Le vieux soustingue
Les voyants
Laboureur d'infini
Ma gamelle
Le puput
Presqu'île
Le con-table
Confesse
Les cigales
Sur l'Orénoque
Les bancs de Georges
Aline et Hélène
Le mensonge
Racolage
La richesse
Carbule
Je vote
Mon vélo
La châtelaine
Bon sens
On mal fabé
La meulière
Coup de chaud
Ta chaleur
Voie sans issue
La petite lumière
Autant
Riz-menthe
TGV
Merditerranée
Les p'tits embêtements
Orion
Souriez !
Il avait un avion
Va-nu-pieds
Aum
Le geai
Bonne fête!
Le pêcher
Chanson vécue
Acrobate
Je marche
Le lingam
Cécité
De
La météo avait raison
La Moumoune
La neige d'antan
L'eau rage
Brison rusé
Une goutte
Le Rack'n'Rall
Paroles de la chanson "Mistral" par Jac PETIT-JEAN-BORET
Ecouter

MISTRAL

(Musique et paroles de Jac PETIT-JEAN-BORET)
(Le samedi 28 janvier 2023 à 12h47, à Barjac)

Quand Frédéric sort de son antre,
En résonance, se mettent à voler
Les feuilles mornes jaunes et oranges
Déjà par lui tachées et détachées.

Quand Frédéric se met en branle,
Même les pierres veulent l'accompagner.
Du col des Tempêtes et des sommets,
Presque jusqu'à la Méditerranée.

Il naît au Nord au hasard des tourmentes,
Descend cours d'eau et vallées jusqu'à la mer,
Et il déborde sur ses flancs et augmente
Mais loin des côtes, au large il se perd.

Selon la saison, il refroidit,
Ou bien seulement, il rafraîchit,
On le maudit en hiver,
En été, on le vénère.

Quand Frédéric commence à siffler,
On ne sait quand il va s'arrêter.
Ça peut durer un mois entier,
En tous les cas, une bonne partie de l'année.

Quand Frédéric, rarement est un peu gris,
Il nous amène des hordes de nuages tristes.
Mais très souvent, bon joueur, il nous assure
Un ciel d'azur parmi les plus purs.

Que ce Frédéric se nomme "mistral",
Par son origine si magistrale,
Vent dominant et berzingal,
Il est maître du temps provençal.

Quand Frédéric sera fatigué,
On espère bien qu'il va se calmer.
On ne va pas le déplorer :
On ne sera plus tant ébouriffés ni énervés.


J'ai depuis longtemps appelé le mistral "le grand Frédé".