Musique listes préférées
.............................
Liste des chansons preferences Fructidor
Couchant
Le rayon
Monsieur Zoiseau
Elle
Petite sirène
Débourrage
Nocturnelle
La carte postale
Mon Ventoux
Les voyants
Ma gamelle
Le puput
Presqu'île
Confesse
Les cigales
Passer la ligne
Sur l'Orénoque
Les bancs de Georges
Aline et Hélène
Le mensonge
Racolage
La richesse
Carbule
Je vote
Mon vélo
La châtelaine
Bon sens
On mal fabé
La meulière
Coup de chaud
Ta chaleur
Voie sans issue
La petite lumière
Autant
Riz-menthe
TGV
Merditerranée
Les p'tits embêtements
Orion
Souriez !
Il avait un avion
Va-nu-pieds
Aum
Le geai
Bonne fête!
Le pêcher
Chanson vécue
Acrobate
Je marche
Le lingam
Cécité
De
La météo avait raison
La dernière escapade
La Moumoune
La neige d'antan
L'eau rage
Brison rusé
Une goutte
Le Rack'n'Rall
Paroles de la chanson "Mon vélo"
Ecouter

MON VÉLO

(Paroles et musique de Jac PETIT-JEAN-BORET)
(Le samedi 1er mars 2008 à 11h52, à St Jean-de-M.)

Si je pars en vélo, y'a pas Fernand, y'a pas Firmin,
Si je fonce en vélo, c'est surtout sur l'eau.
Ou bien sur l'autoroute, y'a pas Paulette ni Sébastien,
C'est mieux ainsi sans doute, il ne faudrait pas que ça broute.

Je vais sur le viaduc, je longe l'antique gazoduc,
Comme un dément trouduc, c'est ça vraiment mon truc.
C'est au fond du tunnel, parfois même sur la passerelle,
Qu'en danseuse sans ma selle, je fais dans la dentelle.

Quand je pars en vélo, c'est sur les murs, c'est sur les toits,
Car pour moi le vélo, doit être le surémoi.
Quand je frime en vélo, y'a pas à dire, j'y cours au trot,
Sans sonnette ni bazar, je bombe sur les trottoirs.

Je dépasse les grands bis, je double les grandes bi.
Je cotoye les vélocifères, je n'ai pas à m'en faire.
Je passe par les égouts, avec ou sans dégoût.
Domptant mon collector, j'assure dans le grand collecteur.

Je propulse mon vélo dans les centrales, dans les dédales,
Debout sur les pédales, c'est une belle cavale.
Pour sûr, je me régale comme un facteur sur son cheval,
Parfois mes freins défaillent, ou ma chaîne déraille.

Je coince les draisiennes qui sont trop parisiennes.
Avec mon petit spad, bravade, je fais les pires cabrades,
Je me lance avec fierté, je fais des tourniquets,
Avec mon petit Mercier, je mets sans répit le paquet.

Si je pars en vélo, c'est pas pour faire de la bicyclette,
Si je prends mon cyclo, c'est pour vous prendre la tête.
Si j'épouse ma petite reine, sur toutes les voies entre les rails.
C'est pas pour me sentir bien quand je rentre au bercail,
Mais pour mon attirail qui épate le sérail.



J'avoue ne plus avoir pris mon vélo depuis au moins trois ans.