Musique listes préférées
.............................
Liste des chansons preferences Fructidor
Couchant
Le rayon
Monsieur Zoiseau
Elle
Petite sirène
Débourrage
Nocturnelle
La carte postale
Mon Ventoux
Les voyants
Ma gamelle
Le puput
Presqu'île
Confesse
Les cigales
Passer la ligne
Sur l'Orénoque
Les bancs de Georges
Aline et Hélène
Le mensonge
Racolage
La richesse
Carbule
Je vote
Mon vélo
La châtelaine
Bon sens
On mal fabé
La meulière
Coup de chaud
Ta chaleur
Voie sans issue
La petite lumière
Autant
Riz-menthe
TGV
Merditerranée
Les p'tits embêtements
Orion
Souriez !
Il avait un avion
Va-nu-pieds
Aum
Le geai
Bonne fête!
Le pêcher
Chanson vécue
Acrobate
Je marche
Le lingam
Cécité
De
La météo avait raison
La dernière escapade
La Moumoune
La neige d'antan
L'eau rage
Brison rusé
Une goutte
Le Rack'n'Rall
Paroles de la chanson "Merditerranée"
Ecouter

MERDITERRANÉE

(Paroles et musique : Jac PETIT-JEAN-BORET)
(Le mardi 2 janvier 2001, à Beaumes-de-Venise)

Mon plus cher souvenir d'enfance,
C'est lorsque de bon matin,
Fin juin dans le midi de la France,
La mer longeait le train.
Les parfums de la Provence,
L'enivrante odeur des pins,
C'est ça pour moi les vacances,
Entre thym et romarin.

Alors, le soir j'allais,
Je m'en allais me baigner,
Dans l'eau de la plus belle mer,
La Méditerranée.

Une lumineuse clarté embrasait les rochers
Dans l'air chaud parfumé, moi, j'étais fasciné...
Quelques voiliers mouillaient,
L'eau doucement clapotait,
Les cigales célébraient
La fin de la journée.
Les couleurs éclataient,
Sous l'eau, mon corps glissait
Dans sa mer préférée, la Méditerranée.

Pour retrouver mon enfance,
Hier, j'ai repris le train,
Direction la Provence,
J'suis arrivé ce matin,
Les parfums étaient plutôt rances,
Plus aucune odeur de pins,
Je ne retrouve plus mes vacances,
Ça ne sent même plus le thym.

Je suis tout de même allé,
Je suis allé me baigner,
Dans l'eau de la poubelle mer,
La Merditerranée.

Une lumière verdassée émanait des rochers,
Dans l'air contaminé entre fuel et déchets...
Des pétroliers souillaient
L'eau morte à tout jamais,
Les poissons surnageaient,
Cambrés sur le côté.
Les couleurs détonnaient,
Sous l'eau, mon corps collait,
Dans la mer polluée, la Merditerranée.

Il m'est arrivé de ressortir de ma mer tout asphalté. Ma mer !!!!!