Musique listes préférées
... .............................
Liste des chansons preferences Fructidor
Nocturnelle
Onanyme
Passer la ligne
Fonda Pepe
Couchant
Monsieur Zoiseau
Pignons sur rue
La dernière escapade
Le rayon
Elle
Petite sirène
Débourrage
La carte postale
Lavande
Regarder la nature
Santons
Le vent qui ment
Beau village
Mon Ventoux
Le vieux soustingue
Les voyants
Laboureur d'infini
Ma gamelle
Le puput
Presqu'île
Le con-table
Confesse
Les cigales
Sur l'Orénoque
Les bancs de Georges
Aline et Hélène
Le mensonge
Racolage
La richesse
Carbule
Je vote
Mon vélo
La châtelaine
Bon sens
On mal fabé
La meulière
Coup de chaud
Ta chaleur
Voie sans issue
La petite lumière
Autant
Riz-menthe
TGV
Merditerranée
Les p'tits embêtements
Orion
Souriez !
Il avait un avion
Va-nu-pieds
Aum
Le geai
Bonne fête!
Le pêcher
Chanson vécue
Acrobate
Je marche
Le lingam
Cécité
De
La météo avait raison
La Moumoune
La neige d'antan
L'eau rage
Brison rusé
Une goutte
Le Rack'n'Rall
Paroles de la chanson "Onanyme" par Jac PETIT-JEAN-BORET
Ecouter

ONANYME

(Musique et paroles de Jac PETIT-JEAN-BORET)
(Le vendredi 14 octobre 2022 à 22h21, à Barjac)

Tout le monde discute à loisir,
Du Titicaca, sans se retenir.
Tout le monde en fait, sans secrets,
Des rots et des pets, ces tendres rejets.
Mais avouer qu'en catimini,
On se fait jouir, sans se retenir,
Personne n'ose le dire ! Oui, ça ferait sourire.

La mâsture rend sourd, tout le monde sait ça.
C'est sûrement pourquoi vous ne m'entendez pas.

Anonyme est l'onanymette,
Autre façon d'appeler la branlette.
Sujet tabou, par excellence.
Parlons-en et n'ayons pas de méfiance.
Personne ne nous écoute !
Même pas Dieu dans sa redoute,
Bien qu'il y ait un doute,
Car "Dieu seul me voit",
Appelle-t'on ça en créole courtois.
Alors, parlons vrai.
Dévoilons qui c'est.

Ouvrons débat, disons les choses
Comme on les connaît !
Que l'on soit chatte ou chien,
Nous avons de sensuels besoins
Comme il nous convient,
Tout seul dans son coin,
En secret, que nul partenaire ne saurait combler,
On est ainsi faits.
Cela conduit, oui, à se palucher.
En vieux français, oui, à se masturber.

Quel mot hideux ont-ils inventé
Pour nous détourner du bien qu'on se fait.
Ça faisait bien longtemps
Que l'envie me démangeait
D'en faire des couplets,
D'écrire une chanson ciblée,
De disserter sur ce noble sujet.
Ouvertement, oui, ostensiblement.

Quelle que soit la méthode choisie,
Prenons du bon temps, nous avons tous appris
A nous tirelipoter schmilblic
Même sans une tente et sans trop de fric,
A nous faire du bien-être
Sans nous casser beaucoup la tête.
On n'est pas des bêtes.
Autogalipette, oui, c'est une petite fête.

Nageons follement dans cette démesure.
Plongeons-nous dans notre propre luxure.
Nous en ressortirons gagnants,
Le plaisir alors nous requinquant.

Bien sûr, pas de conseils,
Pas de méthode-tuto pour y arriver.
La seule chose qu'on peut en dire,
C'est qu'il ne faudrait pas
Prendre des habitudes,
Car pas bon pour la libido.
Elle peut en souffrir pour le sexe à venir.
Donc varions les moyens
Oui, pour nous faire du bien.

Voyez, sans mots trop crus, j'ai réussi
A tenir mon pari :
De parler du rassis
Qui fait du bien, oui, qui rajeunit.

Petite contribution à l'évolution des moeurs et des esprits.