Musique listes préférées
... .............................
Liste des chansons preferences Fructidor
Nocturnelle
Onanyme
Passer la ligne
Fonda Pepe
Couchant
Monsieur Zoiseau
Pignons sur rue
La dernière escapade
Le rayon
Elle
Petite sirène
Débourrage
La carte postale
Lavande
Regarder la nature
Santons
Le vent qui ment
Beau village
Mon Ventoux
Le vieux soustingue
Les voyants
Laboureur d'infini
Ma gamelle
Le puput
Presqu'île
Le con-table
Confesse
Les cigales
Sur l'Orénoque
Les bancs de Georges
Aline et Hélène
Le mensonge
Racolage
La richesse
Carbule
Je vote
Mon vélo
La châtelaine
Bon sens
On mal fabé
La meulière
Coup de chaud
Ta chaleur
Voie sans issue
La petite lumière
Autant
Riz-menthe
TGV
Merditerranée
Les p'tits embêtements
Orion
Souriez !
Il avait un avion
Va-nu-pieds
Aum
Le geai
Bonne fête!
Le pêcher
Chanson vécue
Acrobate
Je marche
Le lingam
Cécité
De
La météo avait raison
La Moumoune
La neige d'antan
L'eau rage
Brison rusé
Une goutte
Le Rack'n'Rall
Paroles de la chanson "Coup de chaud" par Jac PETIT-JEAN-BORET
Ecouter

COUP DE CHAUD

(Paroles et musique de Jac PETIT-JEAN-BORET)
(Le dimanche 14 août 2005, à Vers Pont-du-Gard)

Courant les bois de bon matin,
Allant vers elle par les chemins,
Clopinant à travers champs,
Coupant par l'étang.
Suant sous mon lourd caban,
Le soleil s'échinait la peau,
A rendre la mienne de chameau.
La chaleur d'août était brûlure,
Cuisante torture.

Coup de chaud, coup de chaud !

Je pus enfin l'apercevoir,
Je ne pouvais toujours pas y croire.
Elle ressemblait à mes envies
Attisant ma folie,
Son regard me brûlait déjà,
Trop tard, j'étais fait comme un rat.
Je ressentais un tel émoi,
Comme j'avais eu étant gamin
Derrière le tas de foin.

Coup de chaud, coup de chaud !

J'étais branlant sur la falaise.
Vraiment je n'étais pas à l'aise.
A regarder tout en bas,
Cauchemar, tracas,
Car elle embrassait tous les gars.
J'étais très vacillant ma foi,
Parcouru par un sale effroi.
Désemparé, je transpirais.
Allais-je tomber ?

Coup de chaud, coup de chaud !

Sans vouloir, j'ai chu dans le vide,
Hagard, déboussolé, livide.
Hasard, j'ai atterri sur elle,
Fracassant nos cervelles.
Fin de l'histoire sacrificielle...

Coup de froid, coup de froid, coup de froid.



 

 

Au début de l'écriture de cette chanson,
je ne faisais que courir, sans me douter
que ça évoluerait ainsi !.