Musique listes poesie
... .............................
Liste des chansons poesie Nocturnelle
Pignons sur rue
Le vent qui ment
Jardin des simples
La brouette
Frisson
Eclipse
La Cèze
Savourer
De mon balcon
Tapis volant
Lavande
Seul au monde
Deux amies
Envies
Perdus de vue
La soupe
Bwanana
La légende de Chiffon
De
Si vous aimez la gabare
La guinguette
Aum
Le rayon
Mistral
Peinturage
Jouer à chat
Falaise
Litanie contre la peur
Désert
Mes enfants
La petite balle perdue
Pleine lune
Autant
Petite sirène
Gardien de phare
Combien de trains
Alsa est mort
Le lingam
Laboureur d'infini
Minigraine
Idée folle
De
La carte postale
Les loges de ma paresse
Mon Ventoux
Le briquet
La miette
L'abricot
Orion
Ma gamelle
Mon canotier
La vague
Une goutte
Presqu'île
La courbe
Une, deux, trois
Divin glouglou
Entre Sylvestre et Basile
Ma voie lactée
Conversation cosmique
Le tortillard
Nuit au bois
Qui suis-je ?
Le nombril
La vaisselle
Le p'tit soleil
L'éphémère
Pas de précipitation
Le temps
Pervers pépère
Apercevoir la mer !
La flaque
J'améliorais
La mer en automne
Portrait
La fête des noeuds-Rhônes
Couchant
Réveiller la bête
Cours préparatoire
L'âge mûr
Moments de grâce
Minie
Les acouphènes
Le train électrique
Les p'tits embêtements
Glander
Philippines
Rue des caresses
Mage et lent
La petite graine
La neige d'antan
Les fois
La richesse
Estiual
Le soleil
Petit nuage
Les solitaires
Coup de chaud
Moments intenses
La moustiquaire
Paradoxe temporel
Chagrin de simple
Pirlouit
Le grand peintre
Les curieux
L'eau rage
La petite lumière
La meulière
Le carapaçonné
Zanon 77
Cool-heure
L'hirondée des arrivelles
Vol sur les Cévennes
Les vacataires
Il y a deux soleils
Fonctions enfantines
Cadeaux de loin
Le trou de balle du monde
Aline et Hélène
Perdu
Dramaturge essence
Rêves perdus
Saute-moutons
La gratte
L'ombre
Les mots masaï
Vaincre sa peur
Bien sùr
Ses livres
La source
Paroles de la chanson "L'âge mûr" par Jac PETIT-JEAN-BORET
Ecouter

L'ÂGE MÛR

(Paroles et musique de Jac PETIT-JEAN-BORET)
(Le lundi 30 mai 2022 à 10h00, à Barjac)

On dit que l'âge mûr est le sommet de la vie,
Qu'après lui, on décroît, mais qu'avant, on grandit.
L'âge mûr n'est pas une colline,
Il serait plutôt un plateau.
Au bout duquel soit on décline,
Où parfois on tombe subito.
On y monte par l'âge bête.
On finit par l'âge blet.
Car souvent le fruit se gâte,
A moins qu'il ne s'empâte.

Certains atteignent très tôt la maturité.
Pour moi, ce fut long de me trouver mûri.
Avant cela, j'étais timide, peu sûr de moi donc amoindri.
Tout en butant, j'étais avide d'enfin rencontrer ma vraie vie.
Et je cherchais sans relâche une convenante tâche
Qui pourrait donner un sens, une direction, mieux, une mission.

Ce n'est qu'à trente-cinq ans
Que j'ai été gagnant.
Et puis au fil des ans,
Je suis plutôt perdant.

Je regrette cet âge mûr qui a fort embelli ma vie.
Il fut alors une valeur sûre qui montrait ce que j'ai appris.
Mon corps était fort alors. Il faiblit petit à petit.
Je m'en suis bien trop servi, et maintenant il pâtit.

J'arrive aujourd'hui sur le bord de mon plateau,
De moins en moins haut.
La descente paraît facile,
Peut-être un peu trop tranquille.
Je verrai bien, oui mais mollo.

Désagréable fatalité.