Musique listes poesie
... .............................
Liste des chansons poesie Nocturnelle
Pignons sur rue
Le vent qui ment
Jardin des simples
La brouette
Frisson
Eclipse
La Cèze
Savourer
De mon balcon
Tapis volant
Lavande
Seul au monde
Deux amies
Envies
Perdus de vue
La soupe
Bwanana
La légende de Chiffon
De
Si vous aimez la gabare
La guinguette
Aum
Le rayon
Mistral
Peinturage
Jouer à chat
Falaise
Litanie contre la peur
Désert
Mes enfants
La petite balle perdue
Pleine lune
Autant
Petite sirène
Gardien de phare
Combien de trains
Alsa est mort
Le lingam
Laboureur d'infini
Minigraine
Idée folle
De
La carte postale
Les loges de ma paresse
Mon Ventoux
Le briquet
La miette
L'abricot
Orion
Ma gamelle
Mon canotier
La vague
Une goutte
Presqu'île
La courbe
Une, deux, trois
Divin glouglou
Entre Sylvestre et Basile
Ma voie lactée
Conversation cosmique
Le tortillard
Nuit au bois
Qui suis-je ?
Le nombril
La vaisselle
Le p'tit soleil
L'éphémère
Pas de précipitation
Le temps
Pervers pépère
Apercevoir la mer !
La flaque
J'améliorais
La mer en automne
Portrait
La fête des noeuds-Rhônes
Couchant
Réveiller la bête
Cours préparatoire
L'âge mûr
Moments de grâce
Minie
Les acouphènes
Le train électrique
Les p'tits embêtements
Glander
Philippines
Rue des caresses
Mage et lent
La petite graine
La neige d'antan
Les fois
La richesse
Estiual
Le soleil
Petit nuage
Les solitaires
Coup de chaud
Moments intenses
La moustiquaire
Paradoxe temporel
Chagrin de simple
Pirlouit
Le grand peintre
Les curieux
L'eau rage
La petite lumière
La meulière
Le carapaçonné
Zanon 77
Cool-heure
L'hirondée des arrivelles
Vol sur les Cévennes
Les vacataires
Il y a deux soleils
Fonctions enfantines
Cadeaux de loin
Le trou de balle du monde
Aline et Hélène
Perdu
Dramaturge essence
Rêves perdus
Saute-moutons
La gratte
L'ombre
Les mots masaï
Vaincre sa peur
Bien sùr
Ses livres
La source
Paroles de la chanson "Ma voie lactée" par Jac PETIT-JEAN-BORET
Ecouter

MA VOIE LACTÉE

(Paroles et musique de Jac PETIT-JEAN-BORET)
(Le jeudi 28 mai 2009 à 19h20, à St Jean-de-M.)

J'ai bien poursuivi la voie lactée,
A califourchon sur ma fusée,
Je dépassais des étoiles de lait.
C'est sur cette orbite que j'ai trouvé
La plus belle perle des starlettes,
Celle qui toise les p'tits jeunes à la fête, elle les allaite.

Et là, juste derrière une grande star,
Se pavanait une naine blanche.
Elle luisait mieux qu'un radio-phare.
D'elle, giclaient de belles avalanches,
En grosses gerbes de protubérances,
Elle me délivrait tous ses aspects les plus secrets.
Et moi qui criais carence, j'ai bu à ses nénés.

Tout en poursuivant la voie lactée,
A califourchon sur ma fusée.
J'ai voulu continuer mon chemin.
Et bien que bien goulument rassasié,
Je voulais encore du starnéné
Sans avoir à m'arrêter, je voulais retêter.

Plus loin, bien après le grand trou noir,
Frémissait une géante rouge,
Avec des nénés d'helium en poires,
Qui pasteurisent quand elle les bouge.
J'ai dûment rechargé mes accus.
Pour ne pas au moins laisser chagrins ses flambants seins.
Elle m'a présenté son beau Q.I. de l'autre côté.

J'ai goûté bien des sortes de lait,
De toutes couleurs du bleu au jaune,
De l'infrarouge à l'ultra violet,
Qui avait un petit goût d'ozone...

Je suis revenu d'la voie lactée,
Et je n'peux pas toujours voyager.
Alors j'ai gardé la nostalgie
De mes belles nourrices du paradis.
Et je cours partout, cherchant toujours
Les plus stellaires des gros nénés,
Qui m'offriraient leur lait sans détours.
Mais sur terre ma voie n'est plus lactée.



Les doudounes célestes !