Musique listes poesie
.............................
Liste des chansons poesie Nocturnelle
La brouette
De
Aum
Autant
Le lingam
De
Les loges de ma paresse
La vague
Une goutte
Une, deux, trois
Le rayon
Ma voie lactée
Conversation cosmique
Le nombril
Le p'tit soleil
L'éphémère
Le temps
Pervers pépère
La flaque
J'améliorais
La mer en automne
Portrait
La fête des noeuds-Rhônes
Couchant
Réveiller la bête
Minie
Le train électrique
Les p'tits embêtements
Glander
Philippines
Rue des caresses
Mage et lent
La petite graine
La neige d'antan
Les fois
La richesse
Estiual
Le soleil
Petit nuage
Les solitaires
Coup de chaud
Moments intenses
La moustiquaire
Paradoxe temporel
Chagrin de simple
Pirlouit
Le grand peintre
Les curieux
L'eau rage
La petite lumière
La meulière
Le carapaçonné
Zanon 77
Cool-heure
L'hirondée des arrivelles
Vol sur les Cévennes
Il y a deux soleils
Fonctions enfantines
Cadeaux de loin
Le trou de balle du monde
Aline et Hélène
Perdu
Dramaturge essence
Rêves perdus
Saute-moutons
La gratte
L'ombre
Les mots masaï
Vaincre sa peur
Bien sùr
Ses livres
La source
Paroles de la chanson "Il avait un avion'"/title> <link rel="stylesheet" type="text/css" href="base.css">
Ecouter

IL AVAIT UN AVION

(Paroles et musique : Jac PETIT-JEAN-BORET)
(Le samedi 7 janvier 2012 à 01h43, à St Jean-de-M.)

Il avait un avion pour partir en tournée.
Il avait un avion qu'il aimait piloter.
Sur le bruit du moteur, il chantait, modulait.
Il venait aux concerts légèrement surmené.
Mais c'était bien moins long qu'en auto ou à pied.
Il volait pour qu'on plane, là au moins, ça roulait.

Ça roulait, ça tanguait, ça voulait chavirer,
Mais en pilote expert, toujours il redressait.
Et charmant nos esprits chaque fois qu'il entonnait
Ses refrains éclairés, là encore il volait.
Sa musique virevoletait, il nous faisait tanguer.
Et en chanteur sincère, toujours il envoûtait.

Ses couplets ingénus, loin d'être biscornus,
Chevauchaient des airs purs, il cherchait l'absolu,

Sans être terre-à-terre, il était au-dessus,
Pêchant des utopies désormais révolues.
Il parlait, il chantait, comme son moteur bourru.
Il aurait mérité d'être plus reconnu.
Un jour, il est parti et n'est pas revenu,
Je me demande encore comment je l'ai su.

Car les journaux ne parlèrent pas de son avion,
Encore moins, les médias n'évoquèrent ses chansons,
Il est monté au ciel ignoré, oublié,
Oui mais moi qui l'aimais, quand je vois un avion,
Traverser l'horizon, je me dis «Nom de nom»,
Je me dis «Tiens, y'r'part en tournée, Béranger».

«Tiens, y'r'part en tournée, Béranger».



François Béranger est un de mes maîtres. Il m'a énormément
apporté non seulement par ses idées et ses textes,
mais également par ses musiques, diverses, simples
et pourtant inspirantes.
Cette musique est vraiment caricaturale d'un de ses styles.
Même la voix est caractéristique.

C'est un grand méconnu du grand public, comme c'est dommage.
Sa disparition est vraiment passée inaperçue.
Du temps où je l'écoutais de son vivant, je ne savais pas qu'il pilotait.
C'est dans une vidéo posthume offerte par mon ami Didier
que j'ai découvert ce talent. Il fréquentait l'aéro-club d'Uzès.

La chanson pourrait laisser croire qu'il a disparu dans son avion,
mais non
.

Voir la vidéo en live