Con-f-texts
Textes de Jac PETIT-JEAN-BORET

LIVRES
Nouveau

 
 
 
Textes de Jac PETIT-JEAN-BORET
Recette de pâtes faciles et différentes par Jac PETIT-JEAN-BORET

BONNE PÂTE (Recette facile et rapide)

Quand on ne sait pas quoi faire à manger, quoi de plus tentant que les nouilles ?
Les nouilles sont saines, délicieuses et faciles à préparer. Oui, mais...

Que ce soit de la part d'un célibataire endurci qui invite des zamis, ou une conquête possible, ou bien d'une mère de famille qui n'a pas envie de se tracasser pour faire plaisir à ses zenfants ou à son népoux, les pâtes, solution aisée, on en a toujours dans son placard.
Mais ce qui me chagrine douloureusement, c'est qu'invariablement, on prépare des nouilles vite fait, à la bolognaise, souvent insipides et seulement bouillies. Bien sûr, on est sûr d'avoir du succès. Mais quelle monotonie !

Il est facile pourtant, de cuisiner de bonnes pâtes qui feront plaisir et qui ne seront pas à la bolognaise...

D'abord, oublier tout ce qu'on sait de cette facile recette et improviser intelligemment !

On sait que les pâtes, il faut les faire "al diente". Ce sont alors des sucres lents. Sinon, si on les fait bouillir trop longtemps, ça fera des sucres rapides qui ne sont conseillés ni pour la santé ni pour les sportifs !
Alors, on regarde le temps de cuisson sur le paquet et on s'y tient religieusement. Les zitaliens, enfin pas tous, les bons zitaliens sont passés maîtres dans la pasta, basta ! Et en faisant des spaghetti bolognaise, on pense être zitalien jusqu'au bout de la fourchette.

Moi, je vous propose une variante, à la franchouillarde, à agrémenter selon notre humeur et ce que nous avons sous la main. N'importe-quelles pâtes feront l'affaire, mais si on a la chance d'avoir des pâtes fraîches, c'est tant mieux, bien sûr.

RECETTE :

Commençons par faire bouillir beaucoup d'eau avec une cuillerée de sel, de préférence de gros sel non raffiné. Quand l'eau bout, plongeons-y les nouilles. Touillons-les tout de suite pour ne pas qu'elles commencent à coller au fait-tout ou à la casserole ! Sinon, ça ne va pas être génial. Ensuite surveillons-les en touillant de temps en temps.
Rajoutons deux ou trois minutes au temps de cuisson conseillé. Quoi ? elles ne vont pas être "al diente", alors ? Mais si, ne vous en faîtes pas, on corrigera ça par la suite.

Entretemps, dans une poële ou mieux dans un wok qu'on peut couvrir, commençons à faire rissoler des oignons émincés. Un seul gros oignon, blanc ou jaune (de préférence ou bien rose si l'on n'a rien d'autre, sauf bien sûr grand favori l'oignon de Roscoff - celui des johnnies, autre aventure fabuleuse à connaître, voici un lien) suffira. Mettons un peu d'huile, pas sur le feu, (de préférence d'olive vierge extra première pression à froid, évitons les bouteilles en plastique, évidemment - une encore meilleure alternative est de la graisse d'oie ou de canard, les plus saines en matière de graisses) et commençons à rissoler notre oignon. Eventuellement des petits champignons émincés seront intéressants. Remuons frénétiquement pour ne pas que ça brûle. Après une minute environ, rajoutons un peu d'eau, pas trop (une bonne cuiller à soupe). Et laissons réduire en secouant notre poële ou wok. Nous pouvons rajouter un peu de poivre ensuite (et là, je vous conseille fortement de moudre le poivre directement au-dessus des oignons. Une marque célèbre qui se décarcasse nous propose un "poivre saveur" mélange à moudre contenant d'autres épices savoureuses, telle la cardamome).
Là, libre à nous de rajouter ce que nous voulons en petites viandes, genre lardons ou bien saucisses coupées en tranches fines, des knacks d'Alsace ou bien de la soubressade... Remuons sans relâche pour ne pas que ça attache. Puis couvrons le wok en éteignant le feu.

Pendant ce temps, les pâtes doivent être cuites. Egouttons-les dans l'évier. Surtout, rinçons-les abondamment, l'amidon ambiant doit se faire la malle. Laissons-les bien égoutter, secouons au besoin.
Il est temps d'incorporer ces pâtes à notre préparation oignoneuse. En rallumant sous le wok, laissons rissoler quelques minutes, toujours en remuant, les pâtes hyper cuites vont perdre leur eau excédentaire en réduisant et elles seront finalement "al diente", mais de plus riches en sauce oignoneuse.
Couvrons le wok et éteignons.

Tout cela semble long et compliqué, mais en fait, cela n'aura duré que quelques minutes. Le même temps qu'auraient pris nos spaghetti bolognaise, et nos pâtes seront succulentes et... différentes !
Re-salons un peu, saupoudrons de persil frais finement haché (non frisé, il contient plus de 180 fois de vitamine C qu'une orange à quantité égale et frisé 80 fois). Quelques petites coupes de beurre et ce sera encore meilleur.

Et voilou.

Résumé :
Matériel : un fait-tout ou une grande casserole, une bonne poële ou un wok avec couvercle, un égouttoir, une spatule.
Ingrédients : De l'eau of course, pâtes, gros sel, sel fin, huile, oignon(s),
Ingrédients facultatifs : lardons ou autres, champignons, poivre, beurre, persil.

Retour à la page d'accueil